Conseils pour rendre votre comité de direction encore plus efficace et engageant

Votre comité de direction fonctionne-t-il efficacement ?

 

Imaginez que vous avez le Comité de Direction idéal. Il fonctionne en harmonie et il s’est approprié votre vision d’entreprise.

 

 

Les indicateurs d’un CODIR qui fonctionne efficacement

 

Comment constatez-vous que votre CODIR fonctionne en harmonie ?

  • Les membres du Comité de Direction arrivent préparés en CODIR avec leurs éléments pour chacun sujets de l’ordre du jour.
  • Ils sont actifs et attentifs pendant la séance : en intervenant justement sans débats stériles.
  • Les échanges sont constructifs et positifs : la confrontation d’idées permet de faire progresser les décisions vers la pertinence.

 

Vous en éprouvez une profonde satisfaction.

 

 

Et, au-delà du CODIR, quelle est la qualité du relayage ?

 

Avez-vous une idée de la façon dont le relayage se fait dans chacune des directions qu’animent les membres du CODIR ?


Comment notamment les membres du CODIR fédèrent-ils leurs collaborateurs autour de la vision d’entreprise ?

 

 

Les indicateurs d’un relayage auprès des collaborateurs qui fonctionne correctement

 

 

Une bonne fédération des collaborateurs autour de la vision d’entreprise montre les éléments suivants :

  • les collaborateurs connaissent le sens de leur contribution dans le projet d’entreprise,
  • ils sont impliqués et engagés dans leurs missions, leurs tâches,
  • à leur tour, ils impliquent et engagent leurs propres collaborateurs.

 

Ces constats peuvent être illustrés par l’évolution du taux de turnover et d’absentéisme des collaborateurs agents, ceux qui sont les forces productives de l’entreprise.

 

Lorsque le relayage est de bonne qualité, on constate que le taux de turnover et d’absentéisme sont en baisse !

 

Les éléments souvent constatés dans le relayage « observé »

 

Lors de nos interventions, nous constatons très souvent un relayage qui gagnerait à être optimisé :

  • les collaborateurs  ne sont pas informés ou pas régulièrement de l’avancement des projets ;
  • leur manager leur transmet des consignes, des directives qu’ils doivent exécuter : aucune ou peu de place est laissée à la prise d’intiative ;
  • leur manager ne mobilise pas chez eux de comportement pro-actifs, dans la recherche de solutions.

 

 

L’instrumentalisation des collaborateurs, un des premiers signes d’un relayage perfectible

 

En résumé, dans ces situations, les collaborateurs sont ce que j’appelle « instrumentalisés » au lieu d’être sollicités, impliqués, engagés.

 

Quelle conséquence pour l’entreprise me direz-vous ?

Je vois 2 leviers inexploités :

  • un levier important et relativement simple à mettre en œuvre : la motivation,
  • l’autre levier est le recours à l’intelligence collective, l’innovation. En impliquant les collaborateurs, on aura accès à des solutions qu’on n’imaginait pas.

 

L’engagement des collaborateurs, facteur de performance de l’entreprise

 

Pour une entreprise, l’engagement permet de gagner en réactivité, productivité et aussi d’innovation. Ce sont l’ensemble des collaborateurs qui sont sollicités non pour seulement exécuter des tâches mais pour contribuer complètement à la concrétisation de la vision de l’entreprise.

 

 

Et si vous pouviez, vous aussi, dans votre entreprise, améliorer l’engagement de vos collaborateurs ?

 

Quels en seraient alors les bénéfices directs et indirects pour votre entreprise ?

 

Quels en seraient les gains en termes de productivité et de performance ?

 

Découvrez les 5 clés pour impacter durablement votre management dans notre livre blanc.

 

Parlons-en, en toute confidentialité, lors d’un échange téléphonique !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *